22.11.2018La chance de la Constituante

Voici un point que je propose d’inclure dans notre nouvelle Constitution: «Nous, peuple valaisan, voulons garantir à nos enfants et aux générations futures, les mêmes chances que celles que nous avons reçues de nos aïeux.»

Plusieurs s’exclameront que c’est une lapalissade et un minimum; qu’il n’est nul besoin de l’écrire. Je répondrai que cela n’est pas si évident que ça. Sommes-nous capables de garantir à nos enfants, les mêmes retraites que celles de nos parents? Pouvons-nous garantir le plein-emploi en regard de la montée du chômage des jeunes et de la précarisation? Sommes-nous certains que les soins, l’éducation, les autres services de l’État et le niveau de vie ne vont pas fléchir? Et surtout, pouvons-nous affirmer que les conditions de vie de nos enfants seront aussi clémentes que les nôtres?

Quelques conséquences annoncées dans le dernier rapport de la Confédération sur le climat, sont l’élévation de l’isotherme de 0 °C de plus de 800 mètres, des sécheresses estivales combinées à des événements de fortes précipitations, la disparition de nombreuses espèces d’animaux, ceci avant la fin du siècle.

Face à ces nombreux défis, j’espère que les élus à la constituante saisiront pleinement la chance qui leur est offerte de remodeler notre Constitution.

Top