03.05.2018JO 2026 : non-entrée en matière

Je suis contre des JO, qu’ils se passent à Sion ou ailleurs. Pour des raisons de corruption, d’endettement des communautés et de gaspillage des ressources.

En ce qui concerne SIon 2026, je ne fais pas plus confiance aux pratiques du CIO qu’aux promesses des gestionnaires du projet. Ces derniers n’ont par exemple pas démontré concrètement leurs compétences en matière de développement durable, pour ne parler que de cet aspect pourtant au coeur de la candidature: leurs actions de propagande au sommet du Cervin avec bidon d’essence et hélicoptère, le piétinage du site protégé de Tourbillon lors de la chaîne humaine, les casquettes publicitaires «made in China » prouvent que l’apprentissage est déjà difficile à ce stade.

En sachant ce qui nous attend en terme climatique dans le très moyen terme, ce projet me semble d’un autre temps et dans le déni de ce qui s’annonce. Et là nous devrions en plus prendre le risque de nous endetter pour des Jeux dont nous n’avons pas besoin. Investissons plutôt nos énergies et notre argent pour laisser à nos enfants un Valais où ils pourront encore vivre parce que nous aurons pensé la transition.

Pour moi... c’est une non-entrée en matière !

Non aux JO2026

Marlyne Andrey-Berclaz
Sion

Top