Courrier des lecteurs

09.11.2020Initiative extrême et néfaste

Le 29 novembre prochain, l’initiative «Entreprises responsables» sera soumise au peuple. Cette initiative veut obliger toute entreprise à évaluer les conséquences de ses activités à l’étranger sur les droits de l’homme et l’environnement. Celles ne respectant pas leur devoir de diligence devront répondre des dommages causés même par les sous-traitants et fournisseurs à l’étranger, sans avoir participé directement aux activités dénoncées. 

Les bonnes relations entre les entreprises suisses et leurs partenaires à l’étranger seront en danger. Sans mentionner également que l’initiative touche aussi de nombreuses PME suisses via les contrats de sous-traitance! Cette initiative est trop extrême. Conscient de la préoccupation du peuple suisse, le Parlement a proposé un contre-projet indirect réalisable et plus réfléchi qui entrera en vigueur dès le refus de cette initiative. 

Je dis non à une cette initiative extrême pour un oui au contre-projet réaliste.

Thomas Birbaum, secrétaire général Union des Indépendants, 1868 Collombey
Top