courrier des lecteurs

Imprescriptibilité: aider les victimes

11 nov. 2008

Les votations du 30 novembre 2008 sont très importantes, surtout la question sur l'imprescriptibilité... A mon avis, il y a lieu de simplifier cette réflexion... Avant de voter, chacun doit se poser la question suivante: les abus sexuels sur les enfants s'effacent-ils au bout de quelques années? Bien sûr que non, toutes ces victimes sont marqués à vie. Elles sont traumatisées, essaient d'oublier, ont peur d'en parler et surtout de dévoiler les auteurs de ces crimes odieux. Après de très longues années d'angoisse, elles peuvent parfois trouver le courage de dévoiler la vérité et d'aller au tribunal pour que la justice soit enfin faite. Il faut donc absolument voter "oui" à l'imprescriptibilité des actes d'ordre sexuel ou pornographique sur les enfants pour aider un peu ces malheureuses victimes.
par Denis Marx, Genève