courrier des lecteurs

Histoire d’eau

17 mars 2023

Notre Valais, berceau de rivières est de lacs. Beaucoup d’eau descend des montagnes et n'est pas captée. Il suffirait d’un peu de bonne volonté pour emmagasiner cette eau, pour pouvoir l’envoyer dans les différents réservoirs des communes. 

Pour cela alléger le porte-monnaie des habitants de notre canton. Faire des réunions, des assemblées, cela va encore coûter. Dans différentes communes des compteurs d’eau sont déjà installés, pour éviter le gaspillage. 

Autrefois l’eau était libre sur tout le territoire. Au printemps, à la fonte des neiges en altitude, combien de rivières se déversent dans le Rhône librement. Il est tellement facile de faire des règlements et des interdictions, tout en laissant libre cours à l’eau qui se déverse dans le Rhône. 

Nous vivons actuellement à l'ère des papiers et des règlements qui viennent encore s’ajouter à la liste déjà longue des règlements. Si nos anciens revenaient sur cette Terre, ils seraient vraiment étonnés de tous ces règlements. Autrefois l’eau avait sa place dans chaque famille.

par Bernard Bagnoud, Vuisse