Courrier des lecteurs

28.05.2021Et pour les petits budgets

Lu en page 13 du «Nouvelliste» du 28 mai (ndlr: il s’agit d’une publicité): «Pour des denrées alimentaires qui soient aussi à la portée des petits budgets.» «2 x non aux initiatives phytosanitaires». Signé: Marianne Maret, Philippe Nantermod, Franz Ruppen et Philipp Bregy… 

C’est touchant que des politiciens se préoccupent des «petites gens aux petits budgets!» pouvant se contenter de nourriture de moindre qualité produite de manière plus ou moins conventionnelle et contenant plus ou moins de produits phytosanitaires et chimiques car, après tout, c’est pour les pauvres!

Pour les plus aisés, ils peuvent se procurer, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, une nourriture plus saine. Je pense en particulier aux enfants des uns et des autres… Comment peut-on commettre de tels propos sans rougir?

Il n’est pas prouvé que produire autrement «notre pain quotidien» soit plus économique mais, ce dont je suis certaine c’est que cette discrimination est, éthiquement et moralement, inacceptable! On peut aussi se demander quelles conséquences cela aura sur la santé à moyen et à long terme (intolérances, perturbations hormonales, etc.). La «mauvaise nourriture» a aussi un coût, de moins en moins caché, que la société devra supporter. A bon entendeur, deux fois oui! 

Mercedes Meugnier-Cuenca, retraitée, 3960 Sierre
Top