Courrier des lecteurs

03.10.2019Elections fédérales et protection de la jeunesse

Dans le contexte des élections, on demande souvent aux politiciens et citoyens s’ils pensent qu’il faut légaliser ou réguler le cannabis. La réponse est très souvent oui.

Le professeur et médecin Rainer Thomasius est spécialiste des questions de dépendance de l’enfance et de l’adolescence de Hambourg et président de la Société allemande d’addictologie. Dans le cadre d’un colloque organisé à Saint-Gall le 25 septembre, il a présenté les dernières données concernant les effets délétères sur les enfants et les adolescents de la légalisation du cannabis dans divers Etats américains. 

Au Colorado, le cannabis dit «à usage récréatif» est légalement accessible aux adultes depuis 2012. Les jeunes de 12 à 17 ans en consomment presque deux fois plus que la moyenne du même groupe d’âge des autres Etats américains. Les abandons et expulsions scolaires suite à la consommation de drogues ont augmenté de manière significative depuis la légalisation. 

Au Colorado toujours, le nombre de traitements d’urgence liés au cannabis a plus que doublé entre 2011 et 2014. L’empoisonnement lié au cannabis chez les enfants de 4 ans a augmenté.

En 2006, au Colorado encore, le taux des décès provoqués par les accidents de la route survenus après consommation de cannabis était de 6,9%. En 2015, ce taux a grimpé à 21%. (...) Parmi les suicides chez les 10 à 19 ans, on a détecté la consommation de cannabis dans 16% des cas. Le suicide sous l’influence de cannabis dépasse pour la première fois le taux des suicides sous l’influence de l’alcool. 

Est-ce bien cela que nous voulons? Nous faisons face à un vrai problème de société. Comment expliquer que tant de personnes, apparemment responsables, politiciens ou non, se désintéressent des risques pourtant identifiés et connus, qu’une légalisation/régulation du cannabis ferait courir à la jeunesse de notre pays? Ça reste un mystère.

Vuilleumier Jean-Paul, 8357 Guntershausen b. Aadorf
Top