courrier des lecteurs

Résidences Franz Weber

12 févr. 2012

Ah la la Franz... quelle force de communication, faut lui laisser, il arrive a faire passer ses idées extrémistes tout en se servant du droit d'initiative de manière abusive. Faire voter la suisse entière sur des problèmes qui concernent surtout les stations c'est fort. Cher amis, n'oublions pas que mis à part tous les arguments sensés que beaucoup ont déjà cités, les suisses favorables à l'initiative pensent que ça calmera une venue d'étrangers... Mauvais amalgame! Sachez que actuellement seulement 17% des résidences secondaires en suisse appartiennent à des étrangers! Ce qui démontre comment nous pouvons nous tirer une balle dans le pied! J'aimerais bien aussi que tout le monde se rende compte que le texte correct (mais qui aurait moins servi les verts) est "Non à un 2e domicile" ou "Non au mayen" car, que les hésitants le comprenne avant de voter: plus un suisse ne pourra construire un mayen vu que les communes touristiques dépassent toutes les 20%. A ceux qui ont peur que "les locaux" ne puissent acheter un terrain à cause d'une inflation continue sachent que les cantons ont déjà demandé aux communes de faire un règlement (M.Cina n'a pas attendu Franz pour avancer...). Pour Bagnes ce règlement est déjà fait dans l'attente d'être homologué. Il indique que Verbier et les mayens de Bruson puisse avoir des résidences secondaires (tout en travaillant sur le problème des lits froid) et le reste de la vallée possédera un 20% maximum de résidences secondaires. C'est de cette manière que le prix des terrains se stabilisera. Et non pas en rendant rare les résidences secondaires à Verbier(par exemple...) ce qui fera encore monter les enchères, et par conséquent aussi dans la vallée! A ceux qui croient que les beaux terrains de Verbier sont vendus pour un chalet occupé trois semaines par année, sachez que les lois de la vente aux étrangers règlent aussi ce problème. En effet, dès que le chalet dépasse 200m2 (pas besoin de vous dire qu'il s'agit du 90% des chalets) un étrangers ne peut pas acheter, il doit devenir suisse! Par conséquent, ils déposent les papiers dans la commune et doivent y être minimum 6 mois par année. A ceux qui trouve inadmissible que leurs enfants ne puisse pas construire à cause de l'augmentations des prix du m2 dans les villages environnants des stations, j'aimerais que ces parents se rappellent il y a 50 ans qui construisait...? Il n'y avait quasi pas d'ouvrier, les seuls chanceux étaient des cadres, donc que quelques privilégiés. Les gens quittaient la vallée pour trouver une meilleure conjoncture. Aujourd'hui, une grande majorité de jeunes (motivés) arrivent à acheter un appartement ou un terrain (même à 300-400frs le m2) raison principale: leur salaire à augmenté mais aussi le tourisme marche fort. Indirectement dans chaque famille il y a quelqu'un qui gagne sa vie grâce au tourisme, que vous soyez guide, peintre ou boucher, oui même un boucher qui travaille à 50 km. d'une station aura plus de clients car ceux-ci auront gagnés quelques argent grâce au tourisme. C'est ainsi que la roue tourne. M. Weber relève des problèmes qui existent mais toujours de la manière la plus extrémiste. J'aimerais que les pro-écolos s'en rappellent. Aujourd'hui le problème n'est pas la résidence secondaire mais les lits froids qu'elle crée! Cantons et communes y travaillent et doivent avoir rendu leur copie pour dans deux ans. Gens sensés votez!
par Thierry Schaer, Montagnier