courrier des lecteurs

Réponse politiquement aux dogmatiques anti-armes

25 janv. 2011

Tout et son contraire a été déjà largement débattu dans la presse sauf, semble-t-il, les trois points suivants: - Les dictatures craignent leurs peuples. Elles interdisent les armes. - En poussant les exagérations des initiants jusqu'à l'outrance, force est de constater que les intellectuels socialistes, qui se gaussent des sports folkloriques attribués exclusivement à l'UDC, légitiment la droite à faire massivement partie de sociétés de tir et, par conséquent, d'être seule à posséder des armes face à la pauvre gauche! C'est hilarant. - Sans faire le moins du monde l'apologie du suicide, celui-ci n'est pas l'apanage tragique des jeunes, mais également des vieillards, qui préfèrent cette alternative au désespoir de la perte d'autonomie et de dignité inhérente à la fin de vie en EMS. C'est leur choix. Mais pour qui se prennent-ils, ces dogmatiques compatissants? De quel droit se substituent-ils aux adultes responsables? A l'époque où les voyous sont armés, faut-il réduire les citoyens au rang de moutons sous surveillance du premier sergent-major venu ou de délateurs?
par François Kormann, Anzère