courrier des lecteurs

Remboursons l'interruption de vieillesse (IV)

29 janv. 2014

Ah la la! Le débat sur l'avortement est à nouveau relancé avec cette initiative «financer l'IVG est une affaire privée» qui voudrait supprimer son remboursement par l'assurance maladie de base. Puisque l'on en reparle, remarquons que les motifs et les arguments qui s'opposent au sujet de l'avortement sont identiques pour l'euthanasie ou sa forme intermédiaire: le suicide assisté. Notons aussi une évolution similaire de la terminologie concernant ces deux pratiques. Avortement est devenu IVG (interruption volontaire de grossesse) puis IG (interruption de grossesse). Euthanasie et suicide assisté sont en passe de devenir IVV (interruption volontaire de vieillesse) et logiquement deviendra IV (interruption de vieillesse). Suivant la même logique et évolution, on devrait s'attendre à ce que l'euthanasie devienne une pratique banale pour régler le problème de la fin de vie et qu'elle soit à son tour complètement libéralisée. Alors, une fois cette étape franchie, devrons-nous cotiser par nos assurance-maladie pour que l'IV (interruption de vieillesse) soit remboursée?
par Brigitte Mabillard, Leytron