courrier des lecteurs

N'ouvrons pas la porteaux lobbies

27 mai 2013

L'initiative populaire «Election du Conseil fédéral par le peuple» a également été refusée à l'unanimité des membres présents du comité élargi du Parti chrétien-social du Valais romand. La perspective de campagnes personnelles permanentes en vue d'une réélection risque forcément de détourner l'attention des élus de leurs tâches véritables. Ce type de contexte de compétition aurait pour conséquence la recherche constante de couverture médiatique au détriment d'un travail d'égale rigueur sur les différents dossiers. D'autre part, et cet argument est de poids malgré le gain de démocratie directe promis par les porteurs de l'initiative, une élection du Conseil fédéral par le peuple créerait une campagne où les moyens financiers des partis auraient plus d'influence que les compétences des candidats. Le système actuel a fait ses preuves, notamment en matière de représentativité des différentes régions linguistiques, et il n'y a pas lieu de le remplacer par un système qui laisserait la porte grand ouverte aux lobbies et créerait un déséquilibre électoral lié aux moyens financiers.
par Raymond Borgeat, député, pésident du PCS VRMadeline Heiniger, députée