courrier des lecteurs

24 février: positions de la Gauche valaisanne alternative (GVA)

8 févr. 2008

Réunie en assemblée le 25 janvier 2008 à Martigny, la Gauche valaisanne alternative (GVA) a pris position concernant les votations du 24 février 2008. Elle a décidé de recommander le non à la loi sur la réforme de l'imposition des entreprises et le oui à l'initiative contre le bruit des avions de combat à réaction dans les zones touristiques. Concernant la réforme de l'imposition des entreprises, la GVA juge inopportunes et injustes des mesures ne favorisant que 1% des contribuables qui en Suisse sont déjà très favorisés. Les impôts sont nécessaires à l'accomplissement des tâches de l'Etat et la justice veut que la contribution soit proportionnelle à la richesse. Or, la réforme prévue pourra entraîner jusqu'à 2 milliards de pertes pour les caisses fédérales et cantonales, ce qui provoquera une diminution des prestations sociales (AVS, AI). Si ces pertes sont compensées, elles le seront par une hausse de la TVA, qui est un impôt injuste pesant sur les bas et moyens revenus. La GVA refuse donc un affaiblissement de l'Etat social et exclut aussi qu'on fasse payer les moins favorisés pour offrir des cadeaux à une petite minorité qui s'enrichit de plus en plus. Concernant les avions de combat, la GVA estime justifiée l'interdiction des avions de combat dans les zones touristiques. Elle pense d'ailleurs que les touristes ne sont pas les seuls à souffrir de ces nuisances sonores et écologiques, et que c'est d'abord l'intérêt des populations locales qui doit être pris en compte. La GVA pense aussi que cette interdiction pourrait servir de premier pas vers un abandon de l'aviation militaire qui cause des dépenses très élevées sans être utile à notre défense. La GVA a aussi adopté une résolution affirmant son total soutien aux travailleurs de la construction confrontés au refus de la Société suisse des entrepreneurs de signer une nouvelle CCT. Alors qu'un compromis avait été négocié le 19 décembre 2007, les délégués de l'association patronale s'y sont opposés au nom d'une flexibilité insuffisante. La GVA soutient les luttes à venir pour obtenir une nouvelle convention qui respecte les intérêts des travailleurs. Gauche valaisanne alternative, Martigny
par Gauche valaisanne alternative, Jean-Marie Meilland

Votre publicité ici avec IMPACT_medias