27.04.2018Un peu comme Farinet

Cricri d’amour, on t’aime vraiment beaucoup, et même encore un peu plus depuis que tu nous as adressé un message personnel à la maison. Message objectif, complet et désintéressé.

En effet, qui peut se vanter d’avoir réussi à écrire soixante pages, en un temps record, pour parler à notre cœur de Valaisanne et de Valaisan? Soixante pages écrites, imprimées (où?) et distribuées gratuitement dans nos boîtes à lettres.

Christian, t’as réussi à oublier ton Totomat pour parler vrai, franc, cash et direct. Tu mouilles le maillot comme jamais pour notre canton et tu veux bien redormir avec Ouattara, s’il le faut, en tout bien tout honneur, juste pour que le Valais soit à la hauteur de ce qu’il mérite: des Jeux olympiques grandioses, des Jeux olympiques inoubliables, des Jeux olympiques durables. Même si, disons que bon, ça sera juste quinze jours.

Pas question ici de faire des affaires. Tout est à bien plaire et sans le moindre intérêt. Il s’agit juste de prouver que ton Valais, notre Valais aussi, peut le faire. Même si, de temps en temps, t’as plus tant la mémoire des chiffres, on te comprend: t’es notre Jean-Marc Richard, t’es notre Père Tereso! T’es un homme bien, t’es un homme de bien.

Un peu comme Farinet, mais bien, bien mieux.

Top