Courrier des lecteurs

04.02.2021Quel futur pour la formation académique?

Certains comportements, pour ne pas citer le télétravail, se sont mis à envahir notre quotidien au cours des derniers mois. Mais cette pratique de la visio à distance ne concerne pas exclusivement le monde de l’emploi. L’enseignement a également dû s’y mettre, avec les difficultés que l’on connaît pour certains milieux.

A force de pratique, plusieurs avantages émergent de l’apprentissage numérique, comme la possibilité de coupler les études à d’autres activités chronophages telles qu’un emploi, une fonction associative ou politique. Comment ignorer toutes les opportunités créées en termes d’échange de savoirs international? Plus rien ne m’empêche aujourd’hui de suivre à la fois un cursus à New York et en Asie.

L’enseignement à distance offre également de multiples possibilités dans les domaines interdisciplinaires où les ressources sont souvent géographiquement limitées, ainsi que dans la formation continue qu’on peut juger moyennement compatible avec un emploi à plein temps.

Le monde du travail a récemment vécu une petite révolution. Il est nécessaire que les instituts qui forment à entrer dans ce milieu passent eux aussi définitivement ce cap. Ces adaptations doivent cependant être anticipées et réfléchies, car la période de test que nous vivons actuellement nous aura démontré qu’une coupure définitive avec le monde physique engendre des conséquences dramatiques sur le plan humain.

Toutefois, impossible désormais de nous passer d’un mode de vie définitivement entré dans nos mœurs. Pour survivre, l’enseignement tertiaire doit maintenant évoluer une bonne fois pour toutes! 

Letizia fasano, 1897 Les Evouettes
Top