Courrier des lecteurs

06.10.2020Plus grave que le CO2 de l'air : celui dans l'océan

A propos du texte «Effet de serre selon le GIEC», de Denis Eng, paru le 6 octobre dans la rubrique Libres opinions du «Nouvelliste».

Denis Eng parle du CO2 dans l’atmosphère. Son approche ignore que l’essentiel du CO2 produit par l’homme a été absorbé par l’océan. C’est pour ça que les centaines ou milliers de gigatonnes de CO2 produits par la combustion de charbon, lignite, tourbe, pétrole et gaz naturel n’ont provoqué qu’une faible hausse de la concentration en CO2 de l’atmosphère.

Pour revenir à la «normale», aux valeurs de CO2 dans l’air d’avant 1990, il faudra éliminer tout ce CO2 accumulé dans l’océan. A mesure que l’on retirera du CO2 de l’air, l’océan relâchera du CO2 dans l’atmosphère. Et ce, jusqu’à ce qu’il retrouve sa teneur en CO2 d’avant 1990. Ça prendra du temps, et beaucoup d’efforts de la part des humains. 

Spaltenstein Henri, 1867 Ollon VD
Top