courrier des lecteurs

4e âge - aider les familles

18 févr. 2011

La situation idéale en matière de prise en charge de nos aînés reste le maintien à domicile. En effet, quoi de mieux que de pouvoir rester chez soi le plus longtemps possible et profiter d'un cadre de vie connu et apprécié. Toutefois, malgré les efforts des familles et des collectivités publiques dans ce domaine, de nombreux aînés se voient contraints de rejoindre un EMS. Actuellement, les communes qui n'ont pas développé d'offre en matière d'EMS ou celles dont les structures ne peuvent plus accueillir leurs aînés doivent les laisser rejoindre les structures d'autres communes. Comme la plupart des EMS majorent les tarifs pour les résidents qui n'habitent pas dans leur commune, les habitants de municipalités sans structures adéquates sont à tous les coups perdants. D'une part, ils n'ont pas le choix que de s'exiler dans une autre commune et, d'autre part, ils paient le prix fort puisqu'ils se voient appliquer le tarif majoré aux personnes ne résidant pas sur le territoire communal. Afin de résoudre ce problème, les municipalités pourraient proposer un soutien financier aux familles qui doivent se résoudre à placer leurs parents ou grands-parents en EMS dans une autre commune. Ceci permettrait de rétablir une égalité de traitement entre les personnes qui ont l'opportunité de demeurer dans l'EMS de leur commune et celles qui, contre leur gré, ont dû rejoindre un EMS d'une autre commune. Par ailleurs, ce soutien permettrait aussi d'éviter que des aînés soient tentés de changer de commune uniquement pour bénéficier de tarifs d'EMS préférentiels. Nous couperions ainsi le lien encore fort qui unit le Valaisan à sa commune et on continuerait de renforcer les centres urbains au détriment des autres régions. Les communes, conscientes qu'elles doivent soutenir la famille durant toutes les étapes de la vie, oseront-elles investir davantage dans la prise en charge de nos aînés qui ont façonné notre pays? Pour ma part, j'en suis persuadé!
par Yannick Buttet, Muraz