courrier des lecteurs

Des promesses, des promesses...

17 sept. 2008

Par voie de presse, le Commandant de la police cantonale a évalué à 70 le nombre des agents supplémentaires dont le corps qu'il dirige a besoin pour remplir ses missions. Le 24 juillet, réagissant à des statistiques révélant une augmentation des infractions commises avec violence, le PDC Suisse a réclamé l'engagement d'environ 3000 policiers supplémentaires en Suisse. Et dans l'intervalle, en avril, répondant à une interpellation du groupe UDC, le Conseil d'Etat a déclaré qu'il partageait le constat d'un manque d'effectif de la police cantonale. En Valais, il ne tenait qu'au chef – PDC – du Département de la sécurité, le Conseiller d'Etat Fournier, de montrer qu'au PDC, la lutte contre l'insécurité, ce ne sont pas seulement des discours, mais aussi des actes. Or, que reste-t-il de ces promesses? Que trouve-t-on dans le projet de budget 2008? Eh bien, malgré une santé réjouissante des finances cantonales, il reste urgent... d'attendre! Pas un sou pour engager de nouveaux agents! Autrement dit, des promesses, mais rien derrière! Le groupe UDC, qui n'a cessé, depuis le début de la législature, de réclamer une augmentation de l'effectif de la police cantonale, ne lâchera pas. Il demandera donc au Conseil d'Etat de porter, déjà au budget 2009, des montants permettant à la police cantonale d'engager rapidement un nombre suffisant d'agents supplémentaires. Car pour l'UDC, la sécurité n'a pas de prix.
par Jean-Luc Addor, chef du groupe UDC à Savièse