Courrier des lecteurs

08.10.2020Des lieux de vie qui ne doivent pas devenir des lieux fermés

Ces derniers temps, j’ai lu et entendu de nombreux témoignages, des reportages et certains courriers de lecteurs sur les conditions de vie et de visites dans les homes au cours de cette pandémie. Les maisons de retraite sont des lieux de vie et d’hospitalité. Elles se doivent d’être exemplaires. Même si la gestion n’est pas simple et le travail est difficile pour tous les soignants et les intervenants. 

La suppression des visites dans les homes pose un vrai problème de société. Des personnes âgées qui ont connu une vie de travail et de sacrifices se retrouvent en maison de retraite, souvent malades et diminuées. Elles doivent accepter un nouvel environnement et beaucoup de contraintes. Et les visites de la famille, de proches qui leur témoignent affection et amour constituent parfois le seul sel de leur vie. Priver ces personnes de ce contact est terrible. Les témoignages d’enfants qui ont perdu un parent lors de la dernière période de confinement sont bouleversants. Pouvoir dire adieu dans le respect, la dignité et la liberté s’avère tellement essentiel. 

Face à une nouvelle réalité, il faut aussi inventer de nouvelles facilités pour permettre de garder le contact. Les maisons de retraite sont des lieux de vie, à l’image des écoles. Les parents d’élèves veulent savoir ce qui s’y passe. Dans les homes, les enfants veulent aussi savoir ce qui arrive à leurs parents. Et il existe vraiment un besoin de transparence. Les personnes âgées méritent notre plus grand respect. On ne peut qu’admirer leur volonté et leur courage. Elles sont bien davantage qu’un groupe à risque. Et il vaut vraiment la peine de savoir risquer pour les aider. 

Clément Puippe, 1962 Pont-de-la-Morge
Top