courrier des lecteurs

Touche pas à mon PALP

14 nov. 2014

Un tournoi de jass (sport traditionnel de l'Afrique du Nord) Vitrine pour de jeunes encaveurs régionaux (mais peut-être pas assez locaux?) Les Jazzman Mariethoz-Sarrasin-Fellay (que l'on sait, tous originaires de Somalie) Atelier de sérigraphie d'une équipe sédunoise (…) Les mycologues de Martigny, (Octodure pour les traditionnalistes) Olivier Magarotto (est-il venu tout droit de la Nouvelle Orléans?) Collaboration avec le FIFO (devons nous remettre en question la popularité de cette gigantesque manifestation octodurienne) Charlotte Parfois (il serait dommage de se rendre compte que des valaisans ne les connaissent pas encore) Lisa and the Lips - Napalm Death - Desireless pour ne citer qu'eux: dans le monde entier des gens font des km pour acheter leurs billets et profiter de la qualité scénique de ces artistes. Il faudrait voir à ne pas confondre populaire et populisme et ne pas confondre fondamentaux et fondements. Ou alors s'assoir dessus! Arrêtez de prendre le Peuple pour un imbécile peu curieux, borné et sans culture! Je vais au Carnaval pour écouter Magic Men, je vais au FIFO pour danser autour de la flute de pan, je vais aux 5 continents pour pleurer sur Esma Redzepova, je vais à la FDV pour (cela reste un mystère) je vais au Corso pour admirer le dernier Besson, je vais aux Caves pour apprécier le cinéma d'auteur, je vais chez Gianadda pour me coltiner Renoir et je passe chez Louis-Moret pour découvrir d'autres artistes. Dans toutes ces manifestations il y'a tellement de représentations médiocres, des performances artistiques rasantes et tellement d'autres merveilleuses et époustouflantes! Mais nous avons le choix ! Le choix de ne pas y aller ou justement le choix d'y participer et de se laisser faire ! Est-il si inconcevable de découvrir un artiste, au hasard d'un coin de bar et de se rendre compte que l'on a passé un moment délicieux ? Doit-on obligatoirement être initié pour savoir apprécier ? Est-il si pénible de finalement se dire que ce n'est pas sa tasse de thé ? C'est cela la culture, il faut commencer par découvrir pour pouvoir adhérer ou détester. C'est cela la diversité et le multiculturalisme ! Non le multiculturel n'est pas nécessairement situé de l'autre côté de nos frontières ! Notre petite ville est multiculturelle de par le fait qu'elle abrite des valaisans pure souche qui, entre eux, n'ont pas les mêmes envies, besoins, références et repères ! Laissez nous cette diversité, cette petite porte ouverte sur la curiosité et la surprise. Ou alors soyez honnêtes (le dictionnaire peut-être utile en cas d'incompréhension de ce vocable) et nommez concrètement ce que vous visez ; une culture de masse mais ne parlez plus de culture populaire s'il vous plait ! D'autres avant vous on été charmés par cette idéologie qui garde les moutons bien au chaud et qui permet de capitaliser l'art et le génie. Martigny, ville ouverte, ville de culture et ville touristique ! N'est-ce pas incompatible avec frilosité, inquisition et duplicité ? Le Peuple s'occupe très bien de sa culture ! Faites attention, il pourrait bien se mettre à s'occuper de votre politique! TOUCHE PAS A MON PALP! Céline
par Dorsaz Céline, Chemin