Courrier des lecteurs

08.10.2021Covid-19: vulnérabilité et immunité

Depuis plusieurs mois, les autorités de tous niveaux délivrent le message que la seule solution contre la pandémie est la vaccination. Le virus Covid-19 n’étant mortel ou très dangereux que pour les personnes vulnérables (comorbidités), sommes-nous tous en danger de mort ou de grave maladie? Le corps humain n’est-il pas fait pour résister à une infection de ce genre et sans devoir se faire hospitaliser (contrairement à d’autres maladies telles que la variole ou la malaria et pour lesquelles une vaccination générale est réellement nécessaire)?

Connaître son immunité est certainement difficile et le Conseil fédéral n’avait pas d’autre choix que d’inciter à la vaccination. Cependant, par honnêteté, nos autorités auraient dû préciser que la vaccination ne concerne que les personnes vulnérables, donc seulement une partie de notre population. 

En prenant du recul sur cette situation de pandémie, il faut malheureusement constater que l’état de santé d’une partie de la population est mauvais et que son immunité naturelle est déficiente, en raison:

- de maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension (notre médecine occidentale s’occupe essentiellement des symptômes de ces maladies et non de leurs causes: depuis bientôt deux ans que dure la pandémie, on a peu entendu de médecins donner des conseils de prévention, d’amélioration de santé et de soins); 

- du tabagisme;

- de la mauvaise alimentation et de l’alcool excessif;

- de la sédentarité; 

- du stress permanent (professionnel et environnemental).

Ce constat apparaît comme le véritable enjeu actuel de notre société et relègue en arrière-plan la question du pass sanitaire. La pandémie, avec le changement climatique, sont des signaux d’alarme nous avertissant que nous faisons faux et que notre comportement a mené la planète au déséquilibre: vivre avec les mêmes excès n’est plus possible.

Jansen Luc, 1950 Sion
Top