Courrier des lecteurs

13.02.2021C’est Franz Ruppen qu'il nous faut

 Ayant l’honneur et le privilège de siéger à ses côtés au Grand Conseil durant huit ans, j’ai apprécié un député ouvert et attentif aux autres partis mais toujours droit dans ses bottes.

Son souci permanent du dialogue et son pragmatisme et son sens du dialogue et du compromis font de Franz Ruppen un candidat idéal pour notre Conseil d’Etat, aussi pour un gouvernement fort et respectueux de nos valeurs et traditions.

Au Conseil national, son engagement sans faille pour la défense des intérêts de notre canton et des régions alpines a été remarqué et au sein du plus grand parti de Suisse sa voix pour une mise en place pragmatique et intelligente de la LAT et de la lex Weber a été très audible et prise en compte. N’oublions pas non plus son engagement en faveur de notre canton pour la défense de notre patrimoine hydroélectrique, ni son combat en faveur de la loi sur la chasse.

Membre puis président de l’exécutif communal de Naters, il sait aussi composer pour le plus grand bien de la collectivité et créer une majorité de gouvernance. Cette expérience lui sera précieuse à l’exécutif cantonal. Ses concitoyens de Naters en le réélisant ont voulu signifier clairement leur accord avec un style de gouvernement collégial, pragmatique et efficient.

Son expérience de député et de conseiller national et de président de commune m’incite à vous encourager à vous mobiliser en masse pour porter au gouvernement un homme de qualité ouvert et consensuel mais ayant des idées claires et bien ancrées à droite.

Pour toutes ces raisons, c’est Franz Ruppen qu’il nous faut, chaque voix compte alors mobilisons-nous pour cette candidature utile à notre canton. 

Alexandre Caillet, 1926 Fully
Top