05.12.2017Arrêtez «la curée» et cessez «le ridicule»

Je pense que l’affaire Buttet qui alimente l’actualité quotidienne depuis une semaine a atteint son paroxysme du ridicule.
Je condamne le comportement de M. Buttet et je ne lui trouve aucune excuse, mais je m’insurge contre l’acharnement que l’on met à le détruire et par la même occasion ses proches, ses collaborateurs et ses collègues politiques. J’assimile le comportement des médias et des personnes interviewées, durant cette semaine, à la curée lors de la chasse à courre, à un lynchage ou à de la tauromachie, spectacles d’une rare violence qui n’ont pour d’autre but que la mise à mort. Ayez un peu de dignité.
Finalement on peut se poser la question «qui est l’harceleur?» après l’émission de Canal9 du lundi 4 décembre. Durand cette émission, j’ai été choqué par l’énergie qui a été développée par les participants pour tenter d’expliquer ou pour juger sur la base de «je crois savoir; ce que l’on peut lire dans la presse; ce qu’a dévoilé, partiellement et sans conviction par Mme Amudruz; ce qui s’est passé à Sierre, etc.». Je ne reconnais aucune légitimité aux participants d’en débattre, du moins pas sous cette forme, et je reste convaincu que ce n’est pas du ressort d’un télévision locale d’organiser ce genre de débats qui dépasse la mission d’information qu'elle devrait remplir. Personne n’y était, «point barre» et ce «pauvre débat stérile» n’aurait jamais dû avoir lieu.
Une enquête pénale est en cours et je crois qu’il est temps de laisser faire la justice.
Nous vivons dans un pays civilisé et je considère que ce journalisme à l’américaine, digne des revues à sensation rédigées à l’attention de voyeurs, ne devrait pas exister en Valais.

J-A Germanier

Top