courrier des lecteurs

Tabagisme passif: non aux îlots de fumée

16 nov. 2009

Depuis le 1er juillet 2009, les établissements publics valaisans sont libérés de la fumée passive. Il est regrettable qu'au niveau suisse, la loi fédérale sur la protection contre le tabagisme passif – qui entrera en vigueur le 1er mai 2010 – n'est pas parvenue à une solution semblable. De ce fait, cette loi fédérale créera une discrimination pour les employés de la restauration: entre ceux qui bénéficient d'une protection efficace contre la fumée passive (à l'exemple du Valais) et ceux qui travaillent dans un canton appliquant seulement la loi fédérale. Dans ce deuxième cas, les employés seront contraints de fumer passivement s'ils travaillent dans un établissement d'une superficie de moins 80 m2 ou si cet établissement comporte un fumoir. Sachant qu'il n'existe pas de seuil en dessous duquel la fumée du tabac est inoffensive, j'encourage les Valaisans à signer l'initiative populaire "Protection contre le tabagisme passif" (www.sansfumee-oui.ch) pour que l'ensemble du territoire suisse bénéficie d'une protection uniforme. Homogénéiser les disparités cantonales constituera sans nul doute un atout pour le tourisme. D'ailleurs, nos voisins européens s'attendent à trouver dans notre pays des établissements sans fumée et non pas des îlots de fumée. Ne les décevons pas!
par Jean-Bernard Moix, Salins, directeur du CIPRET