courrier des lecteurs

La Lex Weber a du bon

24 mai 2013

Dans un élan cantonal orchestré par les grands penseurs du canton, la Lex Weber a certes des inconvénients mais aussi des effets bénéfiques. A la lecture de notre «Pravda», quelques ténors le disent. Les entreprises devront licencier et les premiers touchés seront les étrangers et les mal formés professionnellement parlant. Les effets positifs seront d'une part que les entreprises dignes de ce nom sous-traiteront moins ou plus du tout à des personnes qui ne savent pas travailler, spécialement dans construction, et deuxièmement que seront revalorisés les jeunes et moins jeunes qui se donnent la peine de se former correctement. Arrêtons de toujours niveler par le bas. Une deuxième réflexion suite à la lecture de notre journal cantonal. Quand nous avons sous les yeux la réflexion d'un personnage censé défendre la Suisse et son fédéralisme souhaitant quitter la Suisse pour l'Europe, on peut imaginer la personne attaquée par un mal difficilement qualifiable.
par Yvan Bressoud, Vouvry