Réservé aux abonnés

Une nouvelle cellule mise en place entre Martigny et Rennaz pour traquer et soigner le Covid long

De plus en plus répandu, le mal joue les prolongations pour empoisonner le quotidien de patients ayant souffert du coronavirus. Pour diagnostiquer et soigner cette nouvelle menace, le Centre hospitalier du Valais romand et son voisin l’Hôpital Riviera-Chablais innovent en créant des consultations pour les cas de Covid long. Sans attendre les réponses des politiques.
16 mars 2021, 18:00
Depuis le 1er mars, la nouvelle consultation Covid long a pris ses marques à Martigny, où elle est active le lundi et le vendredi. Ici Prof. Pierre-Olivier Bridevaux (médécin-chef du service pulmonaire), Nicole Soares (technicienne en fonction pulmonaire) et Dr Léon Genecand (responsable consultation Covid long) procèdent à un test effort qui fait partie d'un bilan complémentaire.

Le 13 mars 2020, les autorités confirmaient que le coronavirus avait fait une première victime dans notre canton. Une bonne année plus tard, près de 770 Valaisans ont succombé à la maladie alors que plus de 32 000 personnes ont été testées positives.

Et le fameux virus n’a pas fini d’empoisonner le quotidien des Valaisans. Qui découvrent – comme tous leurs voisins – que le coronavirus peut jouer les prolongations. En cause, un nouveau syndrome, baptisé Covid long, qui peut pro...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois