Le Valais se dote d'une cellule de soutien psychologique spéciale coronavirus

L'Hôpital du Valais et l'Organisation cantonale valaisanne de secours ont mis en place une cellule de soutien psychologique appelée PsyCovid19. Elle est destinée tant à la population qu'aux personnes hospitalisées et aux professionnels de la santé.

31 mars 2020, 14:32
/ Màj. le 31 mars 2020 à 16:02
Les personnes en détresse psychique peuvent contacter 24h/24 le 0800 012 210.

Améliorer le soutien psychologique des personnes en détresse en période de pandémie. C’est l’objectif poursuivi par la cellule cantonale PsyCovi19 lancée par l’Hôpital du Valais et l’Organisation cantonale valaisanne de secours, à la demande du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture.

La structure a pour vocation d’améliorer le soutien psychologique des personnes en détresse durant la période de pandémie. En coordonnant l’engagement des institutions existantes et des différentes actions mises en place dans le canton en en appuyant la mise à disposition, pour le personnel soignant, d’intervenants de seconde ligne dans différents domaines médicaux.

A lire aussi : Coronavirus: «Par rapport à l’Italie, les mesures strictes ont pu être prises en Suisse avant la vague de contamination.»

Anticiper l’augmentation des demandes

«Ce dispositif ne représente pas une réponse à une crise pyschologique, mais vise plutôt à se préparer à une augemtation de la demande si les mesures de confinement venaient à être étendues», précise Jean-Marc Bellagamba, directeur de l’Organisation cantonale valaisanne de secours (OCVS). «Pour l’instant, la population est plutôt résiliente. Mais on peut imaginer que certaines personnes supporteront de moins en moins leur isolement au fil du temps. Ce dispositif nous offre une bonne capacité de réaction.»

Les patients hospitalisés et les professionnels des hôpitaux pouvaient déjà bénéficier du service de psychatrie au sein de l’Hôpital. Désormais, les soignants professionnels actifs en dehors du système hospitalier pourront aussi obtenir une aide au 058 433 9 110.

Pour l’instant, la population est plutôt résiliente. Mais on peut imaginer que certains supporteront de moins en moins leur isolement au fil du temps.
Jean-Marc Bellagamba, Directeur de l’Organisation cantonale valaisanne de secours

 

«Cela nous permettra de prendre en charge ceux qui se retrouvent en situation d’épuisement professionnel ou qui sont impacté psychologiquement par leur activité», précise Jean-Marc Bellagamba. Pour l’instant, l’OCVS n’a été contacté qu’a quelques reprises pour ces raisons.

Pour la population

Pour rappel, celles et ceux qui recherchent des informations sur les services psychiques en Valais trouveront toutes les informations centralisées sur le site du Réseau Entraide Valais. Des conseils et des ressources peuvent aussi être trouvés sur la plateforme romande santépsy.ch.

Les personnes en situation de détresse existentielle, sociale ou relationnelle peuvent quant à elle atteindre 24h/24 les centres de compétences en psychiatrie et psychothérapie de l’Hôpital du Valais au numéro unique 0800 012 210. Les urgences psychiatriques de l’hôpital de Martigny sont elles aussi accessibles 24h/24.

A lire aussi : Coronavirus: des initiatives solidaires dans tout le canton

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch