Réservé aux abonnés

Le selfie de Benoît Huber (boxe): «Notre combat contre le Covid-19 n’est pas encore terminé»

Chaque jour, un sportif valaisan susceptible de disputer une compétition majeure ces prochains mois nous raconte ses journées, ses possibilités d’entraînement et pose son regard sur le sport et la situation actuelle liée au coronavirus. Le coronavirus n’a pas forcé Benoît Huber à changer sa manière de s’entraîner, mais pour lui, la prudence est toujours de mise.

08 mai 2020, 19:00
Benoît Huber aime entraîner son cardio en allant courir avec son chien sur la colline des Maladaires.

Je ne suis pas un grand amateur de selfie. Je sais qu’on ne me voit pas bien sur cette photo, mais si les gens veulent me voir à tout prix, ils peuvent taper mon nom dans Google.

Pour mes entraînements, j’ai toujours favorisé le plein air, donc aucun changement ne m’affecte par rapport aux directives pour lutter contre le coronavirus. Mes lieux favoris pour courir sont les bords du Rhône ou la colline des Maladaires, à Châteauneuf. Pour pratiquer la boxe anglaise, il faut en réalité très peu de choses pour s&...