Coronavirus: les grands festivals de fanfares et de chant ne fleuriront pas ce printemps en Valais

Pandémie de Covid-19 oblige, les principaux rendez-vous des fanfares et des chorales valaisannes n’auront pas lieu ce printemps. La plupart sont reportés et l’un est annulé.

24 mars 2020, 11:30
Les principaux festivals des fanfares valaisannes ne seront pas au rendez-vous ce printemps.

Compte tenu des restrictions et des consignes sanitaires liées à la pandémie de coronavirus, les grands rendez-vous musicaux et choraux programmés ce printemps en Valais ne se dérouleront pas comme prévu.

Planifié du 15 au 17 mai à Nendaz, le 105e Festival des fanfares démocrates-chrétiennes du Centre est reporté en 2021, du 21 au 23 mai. Des informations seront publiées sur le site www.rosablanche2020.ch, en particulier pour les détenteurs de billets du concert du Mnozil Brass.

Le 128e Festival de la Fédération des fanfares libérales-radicales du Centre que Charrat devait accueillir les 9 et 10 mai est annulé. Il n’y aura pas de report.

Le 88e Festival des musiques du Bas-Valais qui devait se tenir à Monthey les 30 et 31 mai est lui aussi reporté d’une année, aux 29 et 30 mai 2021.

A Saillon, le 73e Festival des musiques du Valais central n’aura pas lieu les 23 et 24 mai comme prévu. Le comité d’organisation étudie actuellement une date de report.

La Fédération des musiques de Sierre et Loèche a elle aussi décidé de reporter à 2021 le festival qui devait avoir lieu le 17 mai à Loèche. Une assemblée sera organisée ultérieurement afin de mettre en place le nouveau tournus qui en découle.

Du côté des chorales, les trois grands rendez-vous régionaux sont également reportés. La 52e Fête de chant du Bas-Valais qui devait se tenir au Levron du 1er au 3 mai se déroulera les 30 avril, 1er et 2 mai 2021. Même scénario et mêmes dates de report pour le 59e Festival de l’Union des chorales du Centre que Vétroz devait accueillir du 1er au 3 mai. Quant au 68e Festival du groupement des chanteurs du Valais central prévu les 24 et 25 avril à Noës, une date de report est à l’étude.
 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch