Coronavirus: la Suisse a rendu hommage à ses plus de 9300 victimes ce vendredi

Une année après le premier décès lié au coronavirus en Suisse, Guy Parmelin a appelé la population à observer une minute de silence à 11h59. Les cloches des églises ont quant à elle retenti à midi pile.

05 mars 2021, 07:16
/ Màj. le 05 mars 2021 à 12:00
Il est rare qu'une minute de silence prônée par le Conseil fédéral soit observée au niveau national.

Les cloches ont sonné en Suisse vendredi à 12h00 jusqu’à quinze minutes. La population était invitée à respecter une minute de silence juste avant, en hommage à toutes les victimes du Covid-19, à l’initiative du président de la Confédération Guy Parmelin.

A Berne, le Conseil fédéral a observé un moment de recueillement à 11h59. «Durant la minute de silence, le gouvernement a rendu hommage aux victimes de la pandémie», a écrit son porte-parole André Simonazzi vendredi sur Twitter, en marge d’une vidéo.

 

 

Sur la Place fédérale et alentour, une douzaine de personnes ont marqué un temps d’arrêt. A ce moment justement, deux policiers ont contrôlé une femme qui portait une pancarte, critiquant la «politique calomnieuse de l’UDC» à l’encontre du ministre de la santé Alain Berset. Après la minute de silence, les cloches se sont fait entendre au centre-ville de Berne.

L’appel du président de la Confédération a été suivi dans tout le pays. Selon des journalistes de Keystone-ATS, les cloches ont sonné à travers la Suisse, de Bellinzone (TI) à Genève, en passant par Morat (FR), Lausanne (VD), Lucerne, Zurich ou Bâle.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs ambassades étrangères en Suisse se sont associées au mouvement de solidarité avec le hashtag #CoronaCHsilence. C’est le cas par exemple des représentations américaine, canadienne ou grecque.