Réservé aux abonnés

Coronavirus: l’aide arrive plus vite pour les employés que pour les patrons. Des commerçants valaisans témoignent

A la suite de la fermeture de leur commerce en plein Covid, les patrons rament davantage pour obtenir leurs propres indemnités que celles de leurs employés. Des aides qui ne sont de loin pas toujours suffisantes pour leur permettre de maintenir la tête hors de l’eau. Témoignages et décryptage.

29 janv. 2021, 05:30
Dans son commerce sédunois d'habitude si animé, Josette Dussex raconte son quotidien et ses inquiétudes.

Pandémie oblige, de nombreux commerces ont fermé. Alors que le canton du Valais augmente son soutien aux acteurs économiques faisant face à la pandémie de coronavirus, ces derniers doivent parfois patienter longtemps pour toucher des indemnités. Si les compensations en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) pour les employés semblent plus faciles à obtenir, nombre de patrons – surtout de cafés-restaurants – se plaignent de sévères difficultés pour toucher l’assurance ...