Réservé aux abonnés

Gletsch: maigre consolation, le recul du glacier du Rhône favorise la biodiversité

En reculant de 1,6 km en 150 ans, le glacier du Rhône a laissé place à une zone humide où vivent une vingtaine d’animaux et une dizaine de végétaux menacés. Il s’agit sans doute du seul avantage de la fonte des glaces.

04 févr. 2019, 05:30
Sur le sol autrefois prisonnier du glacier du Rhône, des animaux et des végétaux menacés ont trouvé un habitat.

«Elle représente le seul aspect positif du recul du glacier du Rhône.» En décrivant ce que les spécialistes appellent la plaine alluviale alpine de Gletsch, la voix off de «L’appel des glaciers», projeté samedi à Montreux à l’occasion de la journée internationale des zones humides, ne vante pas le réchauffement climatique. Elle constate cependant qu’à l’extrémité du Haut-Valais, la fonte de la glace a permis à certaines espèces de plantes et d’a...