04.12.2017, 00:01

Vers un classement des drames de Vex et de Bramois

Abonnés
chargement
A Longeborgne, un homme avait agressé trois personnes, avant  de tomber d’une falaise de 130 mètres.

 04.12.2017, 00:01 Vers un classement des drames de Vex et de Bramois

JUSTICE Un an après le meurtre de Vex et la triple agression de Longeborgne, on se dirige vers un classement de ces deux dossiers.

9 décembre 2016: après avoir tué une femme de 68 ans à Vex, un Valaisan de 41 ans retourne son arme contre lui.

25 décembre 2016: après avoir blessé trois personnes à l’arme blanche sur le Chemin de l’Ermitage à...

9 décembre 2016: après avoir tué une femme de 68 ans à Vex, un Valaisan de 41 ans retourne son arme contre lui.

25 décembre 2016: après avoir blessé trois personnes à l’arme blanche sur le Chemin de l’Ermitage à Longeborgne (Bramois), un Portugais de 32 ans est retrouvé mort, non loin de là, au pied d’une falaise.

Une année après ces deux drames qui s’étaient soldés par la mort des auteurs, «les deux enquêtes judiciaires suivent leurs cours», indique le Ministère public valaisan, sans donner plus de détails.

Selon nos informations, l’enquête de Vex pourrait être bouclée prochainement. Idem pour l’affaire de Longeborgne. On se dirige vers un classement sans suite. En effet, lorsque l’auteur d’un crime est décédé, la procédure judiciaire se solde par un classement de l’affaire. Car l’on ne peut pas juger un mort. Cela ne signifie pas pour autant que l’enquête est bâclée.

Drame familial à Vex

A Vex, la victime, une enseignante à la retraite, avait été découverte sans vie à son domicile, tuée par une arme à feu dans le cadre d’un drame familial. L’auteur avait été le compagnon de la fille de la victime.

Outre une autopsie, des analyses toxicologiques ont aussi été pratiquées sur cet homme, pour savoir s’il était sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. Les résultats n’ont pas été rendus publics, mais on devrait rapidement connaître le fin mot de l’histoire. Peut-être même avant la fin de l’année.

Tombé d’une falaise

Rapidement, l’enquête de Longeborgne avait permis de dire que l’auteur était probablement victime d’une crise psychotique. La justice attend le rapport définitif de médecine légale, qui devrait être déposé prochainement. Cet homme, armé d’un couteau de cuisine, avait agressé un Sédunois de 69 ans, une dame de 73 ans, avant d’attaquer son propre oncle. Il était ensuite tombé d’une falaise de 130 mètres. GB


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top