30.06.2020, 12:00
Lecture: 4min

Valais: le scientifique Raphaël Arlettaz dénoncé parce qu’il éclaire des chouettes

Premium
chargement
’S"agit-il d’un acte revanchard à cause de nos différents sur la gestion des prédateurs?» s'interroge Raphaël Arlettaz, professeur de conservation de la biologie de la faune à l’Université de Berne.

COCASSE Dénoncé après un contrôle du service valaisan de la chasse alors qu’il éclairait la nuit des chouettes dans un but scientifique, le chercheur Raphaël Arlettaz a été blanchi par la justice. Suite à cette affaire cocasse, il évoque un acte revanchard d’un garde-chasse. Le service concerné dément.

Le Service cantonal valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF) a-t-il voulu s’en prendre à un scientifique de renom, ardent défenseur de la faune? En février dernier, le biologiste Raphaël Arlettaz avait été contrôlé parce qu’il éclairait de nuit des chouettes vers Ardon. Une pratique normalement interdite. Mais ce chercheur de l’Université de Berne, qui agissait dans un but scientifique, vient d’être blanchi par la justice. Il évoque une...

À lire aussi...

Grands prédateursLes loups s’installent où il y a des cerfs et des chevreuilsLes loups s’installent où il y a des cerfs et des chevreuils

FauneGrand Conseil valaisan: «Parler d'hybrides entre chien et loup est un non-sens biologique»Grand Conseil valaisan: «Parler d'hybrides entre chien et loup est un non-sens biologique»

FauneLoups: 205 animaux de rente tués en dix mois, dont 26 dans des situations protégéesLoups: 205 animaux de rente tués en dix mois, dont 26 dans des situations protégées

C'est l'étéL'interview musicale de Raphaël ArlettazL'interview musicale de Raphaël Arlettaz

Top