12.02.2017, 23:44

Une Saint-Valentin qui pue du bec

Premium
chargement
L’équipe du café présente ses armes de destruction massive. De gauche à droite: Anna-Lode (gérante)  et les spaghettis au pesto, Marie-Thé Pfyffer en mode roquefort, Clotilde Germann et son pain à l’ail ainsi  que Marie-Françoise Germann et le gâteau chocolat et gros sel.

Le café du 1er Août a trouvé une manière originale et décalée de passer la fête des amoureux.

Des endives au roquefort accompagnées de pain à l’ail, des spaghettis au pesto relevé et un gâteau au gros sel. A première vue, personne ne devrait être confronté à un tel menu ce mardi à l’occasion de la Saint-Valentin. A moins qu’une rupture ou un divorce ne figure à l’ordre du jour de la soirée. Pourtant, il sera...

Top