23.01.2019, 11:12

Une plateforme web pour faire vivre le patrimoine sédunois

chargement
Les contenus peuvent être consultés de différentes manières, comme ici, via la galerie.

Archives Faire vivre le patrimoine de Sion sur la Toile. C’est le but du projet Flash qui s’accompagne d’une exposition dont le vernissage aura lieu vendredi à la galerie La Grenette.

Des archives sur la Toile pour tisser un lien entre le passé et le présent. C’est, en substance, l’objectif de la plateforme flash-sion.ch. Un projet ambitieux entrepris par Coline Rémy, archiviste de la Ville. «On cherche à mettre en valeur le patrimoine sédunois sous toutes ses formes (histoire, architecture, archéologie, culture, arts, sports, sciences, technologies, etc.). On sort les archives du dépôt pour que le public puisse en profiter», image-t-elle.

Et les intéressés répondront à l’appel, estime Philippe Varone, président de la commune. «Les Sédunois sont très attachés à leur héritage et c’est d’abord à eux que s’adresse ce projet, afin qu’ils puissent devenir des ambassadeurs du patrimoine.» Et donc, indirectement, l’outil historique pourrait se profiler comme atout touristique. «C’est certainement un plus», confirme le chef de l’exécutif.

Quinze histoires sous trois formes

Sur la plateforme, l’internaute est face à quinze brèves histoires datant de moins 850 av. J.-C. à 2018. Toutes sont agrémentées d’archives, de photos ou de vidéos. Ensemble, elles se déclinent comme un magazine virtuel que l’on peut feuilleter de différentes manières. Le visiteur est, par exemple, amené, via une carte interactive, à découvrir les histoires en fonction du quartier où elles puisent leur origine.

Mais l’aventure se veut visuelle. Ainsi, le curieux peut également éplucher les contenus sous un format semblable à celui de la galerie photo. Finalement, il peut encore opter pour la navigation «chronologique» où les récits se succèdent en fonction de leur ancienneté.

Par le biais de ces options, «l’utilisateur de la plateforme devient acteur», explique Coline Rémy. 

Une thématique par an

La première thématique transversale (il y en aura une par année) qui fédère ces quinze archives s’articule autour des «premières fois». Premier match du Fc Sion sur la Planta, premiers signes chrétiens au nord des Alpes ou même la première baignoire de la capitale installée à l’Hôtel de La Poste, des sujets qui ont, sinon façonné, contribué à l’histoire de la ville. «Ce sont aussi les petites histoires qui font la grande», résume l’archiviste. 

Une expo pour le lancement

Au lancement de la plateforme Flash, s’ajoute une exposition éponyme qui se tiendra du 25 janvier au 17 mars, du mercredi au dimanche, à la galerie La Grenette. De quoi permettre aux visiteurs de «picorer les contenus au gré de leurs déambulations», glisse Gaëlle Métrailler, déléguée culturelle de la Ville. Et de découvrir un projet novateur. Car avec Flash, il faut le reconnaître, Sion est idéalement mise en lumière.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PatrimoineArchéologie: les trésors ignorés de SionArchéologie: les trésors ignorés de Sion

Top