Un violent groupuscule néonazi se développe en Valais

chargement

Extrême droite Comment un groupe de supporters qui organisait des bagarres clandestines en forêt s’est fait remplacer par un groupuscule néonazi violent qui entretient un réseau international. Récit d’une histoire qui se déroule entre la France, l’Allemagne et l’Ukraine et qui puise son origine en Valais.

 23.11.2020, 18:00
Lecture: 10min
Premium
Le SK Wallis a officiellement émergé en septembre dernier après un combat contre des hooligans bernois.

La photo a fuité sur les réseaux sociaux. Elle a été relayée par des mouvements antifascistes. On y découvre dix hommes, torse nu, visiblement très entraînés. Ce sont des combattants, des sportifs de haut niveau. La plupart arborent des tatouages néonazis. On y devine des soleils noirs ou des kolovrat, symbole proche de la croix gammée (swastika). D’ailleurs, leur nom,...

À lire aussi...

BilanHooliganisme: la violence est stable durant les matchs de foot et de hockeyHooliganisme: la violence est stable durant les matchs de foot et de hockey

Top