09.09.2019, 13:22

Un exercice 2018-2019 record pour les remontées mécaniques de Grimentz-Zinal

chargement
Grimentz-Zinal SA a enregistré 448 000 journées-skieurs lors de la saison hivernale 2018-2019.

Remontées mécaniques La société des remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SA signe son meilleur exercice comptable depuis sa création. Présentés samedi, ses comptes de l’année 2018-2019 affichent un chiffre d’affaires de 24,5 millions de francs, pour une marge d’autofinancement de 6,3 millions. D’ici à fin 2020, un nouveau télésiège et une nouvelle télécabine seront construits.

Les finances des remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SA se portent bien. Suivant une tendance similaire à celle constatée du côté de Saint-Luc/Chandolin, la société anniviarde a enregistré en 2018-2019 le meilleur exercice comptable depuis sa création. Présentés samedi devant 350 actionnaires, ses comptes affichent un chiffre d’affaires de 24,5 millions de francs, soit 3,5 millions de plus que lors de l’année précédente.

«Depuis la Fusion entre les remontées mécaniques de Grimentz et Zinal il y a sept ans, nos recettes progressaient habituellement d’un million de francs par an», informe Jean-Michel Melly, vice-président du conseil d’administration. La marge d’autofinancement se monte à 6,3 millions de francs, soit 2,1 millions de plus qu’en 2017-2018.

Côté fréquentation, Grimentz-Zinal SA a enregistré 448 000 journées-skieurs lors de la saison hivernale, en hausse de 9,5%. La fréquentation durant l’été 2018 a quant à elle grimpé de 27% par rapport à l’été précédent, pour s’établir à 59 583 passages. Parmi les facteurs qui expliquent cette évolution, Jean-Michel Melly évoque des conditions météorologiques favorables été comme hiver, mais aussi l’effet du Magic Pass et son extension à la saison d’été. «Nos restaurants d’altitude sont performants en matière de qualité de service et de restauration. Cela contribue aussi à attirer du monde sur le domaine.»

De nouvelles installations

Un domaine dont plusieurs infrastructures seront remises au goût du jour. La construction du nouveau télésiège du col du Pouce a démarré le 5 août. Devisée à 10 millions de francs, l’installation devrait être finalisée pour cet hiver. 

Une nouvelle télécabine en remplacement du téléphérique Zinal-Sorebois devrait également voir le jour d’ici à la fin 2020. Estimé à 19 millions de francs, le projet est aujourd’hui entre les mains de l’Office fédéral des transports. Il permettra de relier Zinal à l’espace Weisshorn, et de transporter quelque 1800 personnes à l’heure. «L’un des objectifs de la télécabine est de pouvoir répondre au flux de visiteurs qu’amènera prochainement l’ouverture complète de la résidence Swiss Peak Resorts et ses quelque 530 lits commerciaux à Zinal», poursuit Jean-Michel Melly. 

Pour garder le cap, la société avait accepté ce printemps une augmentation de son capital-actions de 3,8 millions de francs. Aujourd’hui, un peu plus du tiers de ce montant a été récolté. «Nous espérons finaliser cette augmentation de capital avant la fin de l’hiver prochain», explique Jean-Michel Melly.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

remontées mécaniquesUn exercice record pour les remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SAUn exercice record pour les remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SA

Remontées mécaniquesDes chiffres 2018-2019 record pour la société du Funiculaire St-Luc/ChandolinDes chiffres 2018-2019 record pour la société du Funiculaire St-Luc/Chandolin

Top