10.03.2017, 06:30

Sur les traces des avalanches passées

chargement
en 1957, une avalanche rasait la nouvelle salle de cinéma à l'entrée du village de Basse-Nendaz.

 10.03.2017, 06:30 Sur les traces des avalanches passées

histoire 1817, 1957, 2017. Les années en 7 semblent propices aux avalanches. Le Nouvelliste revient sur les coulées qui ont marqué par le passé.

Les années qui se terminent en 7 semblent malheureusement propices aux avalanches. Après Salvan cette semaine, Le Nouvelliste revient sur les coulées qui avaient respectivement dévasté Mayoux et Basse-Nendaz. Il y a exactement 200 ans, le 10 mars 1817, une avalanche s’était déclenchée au sommet du Roc d’Orzival. Sur son passage, elle emporte soixante bâtiments ainsi qu’une dizaine de têtes de bétail. Le bilan humain s’élève à quatre victimes, deux femmes et deux enfants. Le tout est raconté par le vice-président de Saint-Jean de l’époque, dans un carnet recopié par son arrière-neveu.

Plus proche de nous, il y a 60 ans, une coulée frappe le village de Basse-Nendaz dans la soirée du 24 février 1957. Le curé avait annulé, au dernier moment, une représentation théâtrale dans la nouvelle salle de cinéma à l’entrée du village. L’avalanche emporte ce soir-là deux pères de famille, du bétail et de nombreux bâtiments, dont la nouvelle salle de cinéma…

Retrouver l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques du vendredi 10 mars 2017.     


À lire aussi...

AvalancheUne avalanche s'est abattue sur le hameau de Van d'En Haut au-dessus de Salvan provoquant de gros dégâts matérielsUne avalanche s'est abattue sur le hameau de Van d'En Haut au-dessus de Salvan provoquant de gros dégâts matériels

Top