14.02.2019, 08:55

Ski: Crans-Montana reste dans le Magic Pass

chargement
Crans-Montana souhaite contenir la fréquentation due au Magic Pass durant les périodes creuses.

Remontées mécaniques La coopérative de trente stations a accepté d’ouvrir la discussion sur des aménagements en faveur de CMA. Crans-Montana reste dans le Magic Pass.

La tension est retombée, Crans-Montana ne quittera pas le Magic Pass à la fin de cette saison. En deux semaines le ton a bien changé. «Nos amis du magic Pass ne sont ni des amis, ni des partenaires», affirmait Philippe Magistretti, le président de CMA, en annonçant dans la presse son intention de quitter la coopérative. «J’ai le sentiment que nous avons commencé à discuter», soulève-t-il aujourd’hui. Station phare du Magic Pass, Crans-Montana exigeait des compensations financières pour le volume d’utilisateurs qu’elle doit absorber, particulièrement durant les périodes déjà très fréquentées.

Un statut «premium» en 2020? 

Concrètement, pour la prochaine saison, la formule du Magic Pass ne change pas. Dans un communiqué, l’administration du Magic Pass souligne jeudi que Philippe Magistretti a «confirmé la participation inconditionnelle de CMA au Magic Pass 3, soit pour la saison d’été 2019 et la saison d’hiver 2019 / 2020.» L’administration se dit «ravie de cette annonce et remercie CMA d’avoir accepté les conditions communes à toutes les sociétés du Magic Pass».

Pour la saison 2020-2021, Crans-Montana voudrait obtenir un statut «premium». La station ne serait ouverte aux détenteurs d’un Magic Pass qu’à des périodes de basse affluence et une majoration serait facturée pour un accès sans restriction. «Nous nous sommes serré la main sur un accord de principe. Rien n’est encore signé», annonce Philippe Magistretti.

Du côté du Magic Pass, on affirme vouloir étudier avec sérieux les demandes d’évolution du pass formulées par CMA «dans un esprit coopératif et dans l’intérêt de la majorité des stations qu’elle représente.» CMA conserve la possibilité de quitter l’aventure après la prochaine saison. «Nous avons un seul plan: conclure ce marché», précise toutefois Philippe Magistretti.

Conseiller communal de Crans-Montana et membre du conseil d’administration de CMA, Laurent Bagnoud note qu’un départ aurait été problématique en termes d’image: «Je suis très satisfait de cette issue. Quand on fait partie d’une communauté qui a du succès, c’est toujours décevant de la quitter.»

Directeur de Crans-Montana tourisme et congrès, Bruno Huggler est rassuré: «C’est un signal fort pour nos clients.» Il estime les doutes de CMA légitimes, mais souhaite que la réflexion se base sur des faits. «Il faudra profiter de cette nouvelle année pour obtenir des indicateurs précis et connaître le réel impact économique du Magic Pass.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Remontées mécaniquesMagic Pass: les menaces de CMA choquentMagic Pass: les menaces de CMA choquent

Remontées mécaniquesCrans-Montana: débats passionnés autour du Magic PassCrans-Montana: débats passionnés autour du Magic Pass

Top