09.05.2019, 15:45

Sion: une fresque technologique orne la Clinique de Valère

chargement
L’artiste Rylsee a réalisé une fresque contemporaine et technologique sur l’un des murs de la Clinique de Valère à Sion.

Insolite Un robot qui se prépare une assiette valaisanne! Cette image insolite orne depuis ce jeudi 9 mai l'un des murs de la Clinique de Valère à Sion.

Un robot en train de se préparer une assiette valaisanne! La fresque géante qui orne désormais l’un des murs de la Clinique de Valère, à Sion, a valeur de symbole. Elle dit à la fois le Valais traditionnel et contemporain. Elle est l’œuvre de l’artiste Rylsee, spécialiste, notamment, de graffiti et de street art et qu’il a réalisée durant cette semaine.

Une rencontre fortuite

Mais reprenons l’histoire depuis le début. L’établissement hospitalier sédunois, à l’automne 2018, s’est doté d’un robot Da Vinci, qui assiste les chirurgiens pour des interventions dans les domaines de l’obésité et de l’urologie. Ce nouvel équipement s’inscrit dans une série de réaménagements de la clinique, tels que l’agrandissement du service d’endoscopie et la prochaine ouverture d’un centre médical.

A lire aussi : Le robot chirurgical Da Vinci arrive en Valais

Pour marquer le coup, la direction a décidé de confier aux talents de l’artiste Rylsee, une vaste façade vierge de l’ancienne poste PTT. «Ce mandat est né de la rencontre fortuite entre un chirurgien et l’artiste Rylsee. Le premier utilise le robot dans ses interventions chirurgicales, le second le représente dans ses œuvres. Ce projet de fresque illustre cette technologie de pointe dans une interprétation moderne, voire insolite», explique l’hôpital privé dans un communiqué.

Le passé et l’avenir se rejoignent

La fresque de Rylsee ne manque pas d’humour. Elle représente un robot en train de se préparer… une assiette valaisanne. «Je trouvais amusant de jouer avec ce symbole cantonal, l’excellence d’un produit local et celle d’un robot réputé sur le plan international. Sur la table, on peut observer diverses spécialités valaisannes: du vin, les fameux cornichons et oignons de raclettes, etc. J’aime toujours placer des «private jokes» dans mes œuvres. Ainsi, cette fresque possédera plusieurs niveaux de lecture», relève l’artiste

Cette réalisation accompagnera ainsi une autre œuvre de 1940, signée Albert Neuenschwander (1902-1984), qui illustre l’évolution du métier de postier. Entre la fresque du robot et celle de La Poste, deux approches, deux époques se rejoignent et pointent le doigt vers l’avenir.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top