28.11.2019, 15:45

Sion: un budget équilibré malgré une chute des recettes fiscales

chargement
Le président Philippe Varone (à gauche) et Patrick Dondainaz, chef du Service des finances, ont présenté le budget 2020 à la presse ce jeudi.

Finances Les finances de la capitale sont saines, mais l’entrée en vigueur de la loi sur la réforme fiscale des entreprises pourrait menacer l’équilibre du budget de la ville ces prochaines années.

L’année prochaine, la ville de Sion va perdre près de 3 millions de recettes fiscales. Un recul qui s’explique principalement par l’entrée en vigueur, au 1er janvier prochain, de la nouvelle réforme de l’imposition des entreprises (RFFA).

«Malgré ce contexte particulier, le budget 2020 prévoit un excédent de revenus de 380 000 francs», rassure Philippe Varone qui souligne le maintien du haut niveau d’investissements nets (ndlr: 25,5 millions, soit 90 000 francs de moins qu’en 2019). Des investissements couverts à 87% (22,31 millions) par la marge d’autofinancement.

4,5 millions de moins par année

Mais le chef de l’exécutif ne cache pas son inquiétude. «La marge de manœuvre de la ville se réduit. Il est de plus en plus difficile de boucler un budget à l’équilibre.» Dès 2022, la RFFA devrait générer un manque à gagner annuel de 4,5 millions de francs. S’ajoutent à cela «les charges de centralité assumées par la ville de Sion et l’augmentation des dépenses liées, en particulier les prestations d’assistance sociales et les participations communales aux différents établissements cantonaux et fédéraux situés sur le territoire communal», poursuit le président.

La marge de manœuvre de la ville se réduit. Il est de plus en plus difficile de boucler un budget à l’équilibre.
Philippe Varone, président de la ville de Sion

Pour faire face à ces défis, la commune espère notamment développer son attractivité pour accueillir de nouvelles entreprises sur ses terres. Idéalement, ces dernières devraient avoir un bénéfice imposable supérieur à 250 000 francs par an. Ce mandat devrait en partie être assuré par le nouveau chef de service de l’économie, du tourisme et de l’innovation. Ce dicastère était le seul à ne pas disposer d’un tel poste.

Des rentrées exceptionnelles

Si le budget de la ville est à l’équilibre, c’est aussi grâce à des recettes financières particulières. En effet, des ventes de terrain permettent d’enregistrer une rentrée de 6 millions de francs. De plus, le budget bénéfice de «dividendes supplémentaires (ndlr: environ 3,3 millions) sur des participations financières».

A noter encore que le secteur de l’achat et de la vente d’énergie devrait rapporter près de 1,6 million de francs à la ville. «Le marché de l’électricité a repris quelques couleurs», sourit le président. Ce projet de budget 2020 passera sur la table du Conseil général le 17 décembre prochain.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FinancesUn budget équilibré pour la Ville de Sion qui prévoit 500 000 francs d’excédent de revenusUn budget équilibré pour la Ville de Sion qui prévoit 500 000 francs d’excédent de revenus

FinancesBudget 2020: l’Etat du Valais investit, mais n’engage plusBudget 2020: l’Etat du Valais investit, mais n’engage plus

Top