30.11.2020, 13:20

Sion s’apprête à retrouver les chiffres rouges après vingt ans

chargement
La Ville de Sion va enregistrer une forte baisse des recettes fiscales.

Finances communales Le budget de la capitale, soumis au Conseil général le 14 décembre prochain, affiche une perte de 4,95 millions de francs. Un résultat lié à une importante baisse des recettes fiscales.

C’est une première en vingt ans. Depuis 2001, après une période difficile dans les années 90, les comptes de la capitale s’étaient toujours soldés par un bénéfice. Le projet de budget 2021 prévoit cette fois-ci un exercice dans le rouge.

«La parfaite maîtrise des charges courantes ne suffit plus à maintenir notre budget dans les chiffres noirs», relève Philippe Varone, chef de l’exécutif sédunois. Ce dernier n’entend pas pour autant freiner les investissements. «Notre fortune brute de 160 millions de francs nous permet d’assumer le déficit prévu et de continuer à investir.»

Réforme fiscale et pandémie

Cette perte de 4,95 millions est principalement liée par une importante baisse des recettes fiscales. Au total, quelque 7 millions de francs d’impôts devraient manquer dans les caisses communales.

Un chiffre qui s’explique par la réforme fiscale des entreprises (qui devrait générer une perte de 5 millions pour 2021) et par le ralentissement économique dû à la pandémie.

Pas d’augmentation d’impôts envisagée

Devant une marge de manœuvre «qui se réduit d’année en année», la Ville envisage plusieurs pistes pour parer la diminution des recettes fiscales. Parmi elles, la réforme du financement de la formation du tertiaire, la prise en compte des charges de centralités et une promotion économique active.

Pas d’augmentation d’impôts dans le viseur du Conseil municipal, donc. «Avant de toucher à la fiscalité, nous voulons explorer les autres pistes possibles», souligne Philippe Varone.

Le niveau des investissements maintenus

Le budget 2021 prévoit une marge d’autofinancement de 14,82 millions de francs (contre 21,62 en 2020). Les investissements nets, eux, restent stables à quelque 25,47 millions engendrant ainsi une insuffisance de financement à hauteur de 10,65 millions de francs.

«Il s’agit de maintenir ce haut taux d’investissements pour s’inscrire dans une logique anticyclique. Nous voulons donner un signal positif à l’économie», explique le président. Parmi les principaux investissements, on retrouve l’agrandissement du centre scolaire de Champsec (6 millions), le réaménagement de la rue de l’Industrie (2,5 millions) ou la construction de la passerelle de Vissigen (1 million).

Le chef de l’exécutif a encore salué le bilan de la législature écoulée, s’appuyant sur une feuille de route inventoriant 37 objectifs. «Nous sommes satisfaits de ce qui a pu être accompli en faveur du développement économique et territorial de Sion, de la formation, de la sécurité, de la politique sociale et culturelle ou encore des mesures environnementales.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FinancesSion: un budget équilibré malgré une chute des recettes fiscalesSion: un budget équilibré malgré une chute des recettes fiscales

Finances communalesSion: des comptes 2019 meilleurs que prévu malgré une baisse des recettes fiscalesSion: des comptes 2019 meilleurs que prévu malgré une baisse des recettes fiscales

Politique communaleLe budget de la Ville de Sierre s’améliore, mais reste dans le rougeLe budget de la Ville de Sierre s’améliore, mais reste dans le rouge

Top