12.12.2019, 19:30

Sion: Ronquoz 21, la métamorphose programmée du sud de la ville

chargement
Le projet devrait s'étendre sur une trentaine d'année.

Réaménagement Les contours du projet Ronquoz 21 ont été dévoilés ce jeudi. C’est le bureau bâlois Herzog & de Meuron qui redessinera le sud de la ville.

De la musique d’avenir dont l’écho devient de plus en plus perceptible. Il s’échappe des entrailles de la capitale. Au bout de la baguette, chef d’orchestre de ce récital, Herzog & de Meuron s’apprête à diriger la métamorphose d’une zone encore très industrielle.

Le prestigieux bureau d’architecture bâlois, associé pour l’occasion à Michel Desvigne Paysagiste (Paris), va transformer 60 hectares pour créer le futur secteur Ronquoz 21. Il regroupera des bureaux, des commerces, des logements et des espaces verts.

 

 

Un concept qui devrait apporter «une identité nouvelle au quartier», projette Philippe Varone. Le président sédunois et les acteurs du projet ont présenté ce jeudi, devant la presse, les détails d’un réaménagement qui devrait durer une trentaine d’années.

«Le processus sera long et se fera par étapes», acquiesce le chef de l’exécutif qui, à ce stade, ne peut pas chiffrer le coût total du projet. En l’état, 63 des 187 parcelles de la zone sont en mains publiques.

60 hectares à repenser

La zone est vaste. Elle s’étend du sud des voies CFF jusqu’aux berges du Rhône. Les architectes prévoient de «poursuivre le développement de la ville tout en remettant le paysage au centre de la vallée».

Pour ce faire, ils ont imaginé différents parcs, vergers et points d’eau pour créer plusieurs petits quartiers. La réalisation du premier espace public est envisagée à l’horizon 2022. A terme, ils seront reliés d’est en ouest par «un cordon boisé», soit un chemin bordé d’arbres.

Ce dernier permettra de «lier les différentes zones entre elles pour unifier tout le secteur», explique Christine Bingswanger, représentante du bureau bâlois.

 

Le projet se fera par étapes. © Herzog & de Meuron


Entre 2500 et 3000 logements devraient fleurir à proximité du cordon. «Les résidences seront centralisées alors que les bâtiments commerciaux s’érigeront pour faire écran au bruit de l’autoroute et des voies des chemins de fer», poursuit l’architecte. Pour favoriser la mobilité douce, le trafic sera progressivement reporté du centre sur les deux axes qui ceinturent la zone.

Le changement déjà amorcé

Ronquoz 21 est un rouage clé du développement de la capitale. «Ce quartier a été identifié comme Ville du XXIe siècle dans le plan directeur communal», reprend le président.

Selon les projections, l’occupation du secteur devrait plus que doubler d’ici à 2050 pour atteindre 10 000 habitants-emplois. «Ces changements ont déjà commencé par l’installation du Campus Energypolis, du Groupe Mutuel ou encore avec le projet de liaison plaine-montagne», relève Philippe Varone. Sion se transforme. Et aujourd’hui, elle regarde vers demain.
 

Infos pratiques

Tous les projets sont exposés du 14 décembre au 11 janvier à la route des Ronquos 17, à Sion. Ils sont visibles du lundi au samedi, de 15 heures à 18 h 30 (exceptés le 25 décembre et le 1er janvier). «Ronquoz-les-lisières», une exposition sur l’histoire du site et de ses habitants, est également présentée.

Un bureau de renommée mondiale

C’est l’un des bureaux d’architecture les plus réputés de Suisse. C’est aussi le plus coté à l’international. Herzog & de Meuron, agence bâloise également présente dans plusieurs pays, collectionne les réalisations d’envergure. Parmi les plus importantes, on retrouve le stade national de Pékin, la bibliothèque de l’Université de Cottbus (Allemagne), la tour Roche de Bâle ou la Philharmonie de l’Elbe, à Hambourg.

En 2001, le bureau remporte le prix Pritzker. Une récompense souvent comparée à un Nobel dans la branche. Six ans plus tard, il est lauréat du Praemium Imperiale, l’une des distinctions les plus prestigieuses dans le domaine.

A Sion, le bureau bâlois accompagnera la Ville au fil du projet qui devrait s’étendre jusqu’en 2050. «La transformation se fera de manière progressive, avec à chaque phase une extension qualitative de la ville», explique Jacques Herzog, cofondateur.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mémoire vivanteSion: un projet de mémoire vivante pour le quartier des RonquozSion: un projet de mémoire vivante pour le quartier des Ronquoz

UrbanismeRonquoz 21: les habitants de Sion veulent un quartier convivial, vert et axé sur la mobilité douceRonquoz 21: les habitants de Sion veulent un quartier convivial, vert et axé sur la mobilité douce

Top