07.08.2015, 14:21

Sion: les ados sensibilisés aux dangers d'internet grâce à l'Observatoire de la jeunesse

chargement
Sans tabous, les professionnels de la prévention interviennent auprès des classes de sixième primaire, pour parler notamment de pornographie.
Par S. J.

Prévention L'Observatoire de la jeunesse sédunoise a célébré ses dix ans lors de la séance plénière du 15 octobre dernier. L'organe interdisciplinaire a mené une dizaine de projets à bien pendant cette période. L'occasion de se pencher sur l'un d'entre eux, les mésusages d'Internet.

Comment vivre aujourd'hui sans être connecté? Si la question peut éventuellement encore se poser pour le monde adulte, elle est devenue inutile pour les jeunes générations. Wifi omniprésent, natels dans toutes les mains dès l'âge de 10 ans, Internet est devenu incontournable. Un outil indispensable qui possède son lot de dangers.

Un Observatoire qui agit

C'est dans ce contexte que l'Observatoire de la jeunesse sédunoise a lancé il y a deux ans un module préventif contre les mésusages d'Internet. "Ils sont apparus naturellement au cœur des discussions de notre organe. C’est une préoccupation dans l’entourage des jeunes générations", explique Valentin Lonfat, coordinateur jeunesse de la Ville.

A travers l'école

Pour toucher toutes les familles sédunoises, l’Observatoire est passé par l’école. "Les classes de sixième primaire de la Ville suivent le programme de prévention contre les mésusages d’Internet via la campagne globale «Le respect des gens et des choses» mise en place dans les écoles. Ce qui signifie que tous les enfants et leurs parents auront bénéficié de cette prévention un jour ou l’autre", relate Nadine Pardo, conseillère municipale, présidente de la commission jeunesse et loisirs.

Thèmes divers et variés

Pornographie, violence, cyber-harcèlement, ou encore connexions involontaires autant de thèmes qui sont traités sans détours par les professionnels de la prévention dans les classes sédunoises.Ressort de cette démarche que les problèmes se rencontrent surtout en dehors du cadre familial ou scolaire, grâce aux natels, comme l’explique le coordinateur pédagogique Walter Bucher. "Les jeunes enfants ont aujourd’hui du matériel haut de gamme. Des natels qu’ils utilisent constamment en dehors de l’école. C’est pourquoi nous soulevons le sujet auprès des familles, qui doivent être conscientes qu’Internet, malgré un apport indéniable, ne doit pas être un outil pris à la légère."
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Fatalité ou faute?La noyade d’un enfant à Veysonnaz rejugée à SionLa noyade d’un enfant à Veysonnaz rejugée à Sion

NominationUne nouvelle tête à la programmation du Port Franc à SionUne nouvelle tête à la programmation du Port Franc à Sion

PartageClaire Balavoine: «Daniel détestait l’injustice»Claire Balavoine: «Daniel détestait l’injustice»

Objectif LuneAstronautes en devenir, ils s’entraînent dans les eaux glacées de Crans-MontanaAstronautes en devenir, ils s’entraînent dans les eaux glacées de Crans-Montana

MusiqueDa Silva, arpenteur gracieux d’une chanson accidentéeDa Silva, arpenteur gracieux d’une chanson accidentée

Top