13.06.2019, 14:52

Sion: le pénitencier lève le voile sur le haut Moyen Age

chargement
Patrick Elsig, directeur du Musée d'histoire du Valais, Lucie Steiner, directrice de la publication «Aux sources du Moyen Age», et Pascal Ruedin, directeur des Musées cantonaux posent devant des reliquaires du haut Moyen Age.

Exposition Période méconnue de l’histoire, le haut Moyen Age, qui court du Ve siècle à l’an mille, est la star d’une nouvelle exposition à découvrir dès les 15 juin au pénitencier à Sion.

Il n’avait droit qu’à quelques pages dans les livres d’histoire. Longtemps éclipsé par le Moyen Age des châteaux forts et des cathédrales, le haut Moyen Age, qui court du Ve siècle à l’an mille, retrouve ses lettres de noblesse dans une exposition et une publication qui lui sont entièrement consacrées. Au pénitencier à Sion, les curieux sont invités à plonger dans un moment de l’histoire méconnu et à remettre en question la vision sombre de cette période que d’aucuns surnomment «les temps obscurs».

Plus que le temps des invasions barbares

«Cette exposition est une synthèse d’un demi-millénaire d’histoire», se réjouit Pascal Ruedin, directeur des Musées cantonaux du Valais. Un état des lieux qui démontre que non, le haut Moyen Age ne se limite pas aux invasions barbares ou au faste de la nouvelle religion chrétienne. Il est aussi, et pourquoi pas surtout, le témoin de nombreux changements sociaux et culturels.

A lire aussi : Saint-Maurice: un chantier archéologique d’envergure révèle une centaine de tombes

Au fil des pièces défilent de nombreux objets prestigieux, des reliquaires aux boucles de ceintures, en passant par les outils du quotidien. La collection, issue du Musée d’histoire du Valais, du chapitre cathédrale de Sion ou des fonds de l’archéologie cantonale, est complétée par des prêts de l’abbaye de Saint-Maurice et de musées de Lausanne, Genève Zurich ou encore du Jura. «Ces prêts exceptionnels permettent de présenter des objets qui n’ont jamais été réunis dans une même pièce», souligne Patrick Elsig, directeur du Musée d’histoire et commissaire de l’exposition. Le fameux coffret-reliquaire de Teudéric, objet emblématique de l’orfèvrerie du haut Moyen Age et propriété de l’abbaye de Saint-Maurice s’expose ainsi à quelques pas seulement de l’illustre crosse de Saint-Germain, la plus ancienne crosse décorée connue au monde et empruntée pour l’occasion au Musée jurassien d’art et d’histoire.

En plus de l’exposition, un ouvrage

Parallèlement à l’exposition, le Musée d’histoire du Valais et le Musée d’archéologie et d’histoire de Lausanne ont collaboré à la réalisation d’un ouvrage qui vient à peine de sortir de presse. Publié sous la direction de l’archéologue Lucie Steiner «Aux sources du Moyen Age: entre Alpes et Jura de 350 à l’an 1000» a pour vocation de mieux faire connaître le haut Moyen Age au grand public. «Cette publication deviendra référence puisqu’elle est la première synthèse pour cette période sur le territoire de la Suisse romande», note la directrice de la publication. L’ouvrage permettra aussi aux visiteurs de l’exposition d’approfondir leurs connaissances. A découvrir dès le samedi 15 juin au pénitencier à Sion et jusqu’au 5 janvier 2020.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top