02.08.2017, 10:51

Témoignage de la gardienne de Montorge: "Nous avons tous eu beaucoup de chance"

chargement
1/2  

Orages Marjorie Berthousoz travaillait à la Maison de la nature lorsque l'orage s'est abattu sur Montorge. Elle est venue en aide à la femme blessée et s'est assurée que personne d'autre n'était en danger.

Marjorie Berthousoz s'occupait du gardiennage de la Maison de la nature mardi lorsque l'orage s'est déchaîné sur le Valais central. Et elle a pris son rôle au pied de la lettre puisqu'elle est devenue l'ange gardien de tout le site. Lorsque la jeune biologiste et animatrice a vu le vent se lever, elle a mis en sécurité plusieurs personnes qui se trouvaient encore au bord du lac. "Je n'ai malheureusement pas réussi à avertir une maman qui se promenait avec son bébé et son frère", témoigne Marjorie Berthousoz. 

Arrachée par le vent, une branche est tombée sur la dame qui a lâché le bébé. "Elle était sonnée et sous le choc. Nous avons mis tout le monde à l'abri dans la Maison de la nature et prévenu un médecin". Selon l'animatrice, le bébé n'a pas été blessé et un voisin médecin a pu prendre en charge la maman touchée à la nuque. "Nous avons eu beaucoup de chance car je n'ai jamais vu un vent aussi violent. C'était vraiment puissant."

De son côté, Marjorie a entrepris de faire un tour complet du chemin qui borde le lac afin de voir si d'autres personnes étaient en difficulté. "J'avais vu passer une habituée juste avant avec son chien mais heureusement elle est parvenue à se mettre en sécurité." En faisant sa ronde, la biologiste a constaté l'ampleur des dégâts. "Tout le parking était bloqué par des branches, nous nous sommes activités à déblayer des accès afin que les gens puissent rentrer chez eux."

Fixer les priorités

Les deux orages survenus mardi en fin d'après-midi ont durement touché la capitale où de nombreux arbres et branches ont été arrachés. Les pompiers, la police, les bûcherons du Cône de Thyon et la voirie ont travaillé dès la fin des bourrasques pour rétablir la situation. Un important travail reste encore à faire. "Plusieurs endroits de la ville ont été touchés notamment les berges du Rhône, Valère, Montorge ou Salins.

Pour l'instant, nous parons au plus pressé", indique Roland Rossier, chef de la voirie de Sion. Une voirie qui a perdu plusieurs tentes lors des boursasques. "Six tentes ont été détruites aux casernes où se déroulait la Cyclosportive et deux à l'ancien pénitencier. Il y a aussi des dégâts mais heureusement plus limités sur le site de l'Irish." 

La priorité est actuellement donnée aux sécurisations d'arbres et de branches qui pourraient encore tomber. Le personnel s'attaquera ensuite à rétablir tous les accès. Le nettoyage devrait intervenir en début de semaine prochaine. 

Importants dégâts au golf

Moins d’un quart d’heure aura suffi aux intempéries pour provoquer d’importants dégâts aux abords du golf de la capitale. "12 minutes", estime le manager du club, Pascal Mathieu. "Je n’avais jamais vécu un tel orage. Une quinzaine d’arbres se sont déracinés", poursuit celui qui dégageait encore le terrain ce mercredi. "Nous sommes sept à nettoyer depuis 6 heures du matin. Il faut ramasser les branches et débiter les troncs".

Ci-dessous en vidéo, tour d'horizon des dégâts entre le golf de Sion, Bramois et le Lac de Montorge, suite aux intempéries du premier août.

 

Si le green situé proche de la route de Vissigen – soit l’endroit principal où les peupliers ont chuté – a dû être fermé, le golf a tout de même pu ouvrir ses portes au lendemain des orages. "Grâce au travail de l’équipe, il est possible de jouer aujourd’hui". (voir vidéo)

Autre dégât majeur, les pylônes installés pour tendre les filets de sécurité (destinés à retenir les balles) ont cédé sous la force de l’orage. «Deux camionnettes étaient parquées à proximité et ont été complètement détruites», commente le propriétaire d’un des véhicules.

Aucun blessé

Les intempéries sont survenues à l’issue du tournoi du 1er août, mais «la grande majorité des participants étaient déjà à l’intérieur, rassure le manager. Il restait un ou deux joueurs sur le green, mais ils ont eu le temps de se mettre à l’abri».

La situation à Montorge

Scène de désolation à Montorge. Le violent orage qui a traversé le Valais central mardi en fin d'après-midi a causé d'importants dommages. Le bosquet situé à l'entrée du lac ressemblait mercredi matin à un amas de branches cassées, d'arbres déracinés ou fendus. Plus loin, des arbres sont tombés dans le lac.

 

Le bosquet situé à l'entrée du site a été particulièrement touché. © Le Nouvelliste

 

Les équipes de bûcherons du Cône de Thyon sont à pied d'oeuvre pour sécuriser les lieux car plusieurs arbres ou branches menacent de tomber. Par mesure de sécurité, l'accès a été totalement interdit jusqu'à nouvel ordre.

La Maison de la nature (qui n'a pas subi de dégâts) a également annoncé qu'elle était fermée. "Nous ferons le point mercredi soir. Nous avions un groupe de 25 enfants avec le Passeport vacances mais tout a été annulé en raison du danger", témoigne Nadège Guigoz, responsable des lieux.

Dégâts également au domaine des Iles

Le domaine des Iles a aussi été durement touché par le violent orage.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

IntempériesValais central: «Je ne me rappelle pas d’avoir vu un orage pareil depuis mon enfance...»Valais central: «Je ne me rappelle pas d’avoir vu un orage pareil depuis mon enfance...»

Orage dantesque sur le Valais centralOrage dantesque sur le Valais central

Top