08.02.2019, 17:11

Sion: l’installation de la police militaire profite à l’économie locale

Premium
chargement
Le brigadier Hans Schatzmann, commandant de la police militaire, et le colonel EMG André Mudry ne regrettent pas d'avoir déménagé en Valais.

Armée Le commandement de la police militaire a organisé vendredi son rapport annuel en présence de 500 cadres. L’occasion de faire le bilan une année après l’arrivée des soldats dans la capitale.

A l’aéroport de Sion, l’aigle de la base aérienne s’est envolé et il a cédé sa place au glaive de la police militaire. Du côté des casernes, la troisième école de recrues a débuté il y a quatre semaines. Près de 600 soldats sont sous les drapeaux. Ils ont été rejoints vendredi par plus de 500 gradés pour le...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

Vingt-deux, voilà la police militaireVingt-deux, voilà la police militaire

arméePolice militaire à Sion: les civils trinquentPolice militaire à Sion: les civils trinquent

Top