25.06.2020, 05:30

Sion: elle ressuscite des morts pour voler la bourgeoisie

Premium
chargement
L'apprentie détournait l'argent par petites sommes: 100 à 200 francs à la fois.

Condamnée Identités usurpées, morts «ressuscités»: une apprentie de la bourgeoisie de Sion a multiplié les astuces pour gruger son employeur, faisant disparaître 40 000 francs au total. Licenciée, elle vient d’être condamnée.

Fausses identités, morts ressuscités: le moins que l’on puisse dire, c’est que cette apprentie, à défaut d’être honnête, s’est montrée très imaginative pour parvenir à dérober un joli pactole à son employeur, la bourgeoisie de Sion. Pas assez toutefois pour éviter de se faire finalement pincer. Licenciée, elle vient d’être condamnée par la justice pour abus de confiance et faux dans les titres. Elle écope de 90 jours-amendes avec sursis, de 500 francs d’amende et de 800 francs de frais.

A coup de...

À lire aussi...

JUSTICESursis pour l'apprentie voleuse de MartignySursis pour l'apprentie voleuse de Martigny

FormationCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garantiesCoronavirus: Guy Parmelin assure que les places d’apprentissage seront garanties

FormationCoronavirus: les solutions pour que les apprentis valaisans ne restent pas sur le carreauCoronavirus: les solutions pour que les apprentis valaisans ne restent pas sur le carreau

Top