04.11.2019, 18:07

Sion: elle corrigeait son fils à coups de fouet

chargement
Les coups ont été donnés pendant un peu moins de dix ans.

EDUCATION Une maman qui a corrigé son fils pendant des années, allant jusqu’à lui donner des coups de fouet et de raquette de tennis, vient d’être condamnée à Sion.

Une mère divorcée qui frappait son fils a été condamnée à 100 jours-amendes avec sursis et à une amende de 300 francs. Elle devra aussi suivre un traitement psychologique pendant les deux ans de sa période probatoire. Il faut dire que cette maman née en République dominicaine et habitant à Sion avait frappé épisodiquement son enfant pendant une dizaine d’années. Elle avait commencé alors que celui-ci avait à peine 5 ans.

De plus, cette femme ne faisait pas que donner des coups avec ses mains. Le Ministère public parle de l’utilisation occasionnelle d’une ceinture et d’une raquette de tennis. Elle aurait aussi utilisé un petit fouet pour frapper l’enfant aux jambes et menacé le garçon avec un couteau.

La justice a retenu les lésions corporelles qualifiées, les voies de fait qualifiées et des menaces. Cette triste affaire survient dans le climat tendu d’une séparation des parents. La mère de famille, qui n’a pas contesté sa condamnation, n’a pas pu être jointe.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Brass bandsFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœurFrédéric Théodoloz conduit ses 13 étoiles à la force du cœur

InnovantCes sociétés made in Valais qui innoventCes sociétés made in Valais qui innovent

ManifestationsLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en ValaisLa prochaine entrée dans le temps de l’avent sonne l’heure des premiers marchés de Noël en Valais

TourismeLa capacité hôtelière de Sierre va doublerLa capacité hôtelière de Sierre va doubler

TourismeMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenirMégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenir

Top