02.11.2016, 18:15

Sierre: une des victimes de l'agression de la nuit d'Halloween témoigne

chargement
1/3  

 02.11.2016, 18:15 Sierre: une des victimes de l'agression de la nuit d'Halloween témoigne

Violence Un groupe de jeunes masqués s'en est pris à une famille avec des enfants qui revenait de la fête d'Halloween lundi soir à Sierre. Les victimes affirment avoir été attaquées par sept assaillants munis de battes de baseball. Ils ont tous été identifiés par la police. Une des victimes nous a accompagné sur les lieux pour nous raconter les événements en vidéo.

La soirée d'Halloween s'est très mal terminée pour plusieurs Sierrois lundi soir. "Nous rentrions de la fête organisée par l'Aslec. Nous étions trois adultes et beaucoup d'enfants. Arrivés vers le pont de Beaulieu, nous avons croisé des enfants qui fuyaient dans l'autre sens et qui nous ont dit de faire attention", témoigne l'une des mamans.

Arrivés sur le pont, le groupe se fait encercler par une bande de jeunes masqués. "Ils avaient tous des pulls à capuche et des foulards. Ils étaient sept. Je leur ai dit que nous étions avec des enfants et que nous voulions simplement passer". Le ton monte très rapidement et la maman se fait pousser.

Son mari arrive en renfort et il est pris à partie par les jeunes. Selon la victime, plusieurs des agresseurs étaient armés de battes de baseball. Un homme qui passait par là est venu leur prêter main forte et la famille est parvenue à prendre la fuite. "Un des jeunes avait une caméra miniature montée sur une perche. Il l'a perdue dans l'altercation et quand il s'est rendu compte, ils ont commencé à nous poursuivre".

Les victimes ont pris la fuite vers un immeuble. Les adultes ont tenté de bloquer la porte pour les empêcher d'entrer. L'un des jeunes a alors frappé la vitre avec une batte et la vitre a cédé. "Mon mari s'est ouvert les mains, il y avait du sang partout. Finalement, les jeunes se sont enfuis et la police est arrivée."

Les agresseurs identifiés

Les victimes dont les enfants sont particulièrement choqués. Le mari souffre de plusieurs contusions et il est toujours en observation. La maman a également été blessée. Une plainte a été déposée. Mercredi, le procureur général Nicolas Dubuis a confirmé au "Nouvelliste" que tous les agresseurs avaient été identifiés. Ils sont tous mineurs. 

Retrouvez l'intégralité de ce sujet dans nos éditions papier et numériques du jeudi 3 novembre 2016.


Top